JT Rouge & Blanc
Vieilles Vignes Rouge, Blanc, & Rosé
ButiNAGES Rouge, Blanc, & Rosé
Share
mars 20th, 2015

2500 ans d’amour du vin


Nos ancêtres œnophiles sont les Volques. Nul ne peut remettre en question l’apport de la civilisation romaine à notre belle région, mais lorsqu’ils arrivent à Nîmes en 121 avant JC, ils y trouvent un peuple épicurien qui cultive déjà la vigne depuis 4 siècles : les Volques arécomiques. Civilisés et organisés, ce peuple celte a fondé Nîmes et  érigé la première version de la célèbre Tour Magne qui domine notre cité. Dans leur commerce avec leurs voisins méditerranéens ils ont aussi pris goût aux vins étrusques et, s’inspirant de leur savoir-faire, ils ont planté les premiers vignobles de la Gaule.

Remaniée par les Romains, la Tour Magne est tout d’abord un symbole de la culture volque.

Remaniée par les Romains, la Tour Magne est tout d’abord un symbole de la culture volque.

A cette époque, le propriétaire volque a tout d’un bon vivant. Il travaille le sol, pratique la pêche et l’élevage, possède dans sa ferme une porcherie, un saloir et un fumoir à poisson. Il vinifie et presse son vin pour sa propre consommation. Sa vigne est plantée en rangées, comme celle qui pousse aujourd’hui sur nos coteaux et vallons. Dans un prochain billet je vous expliquerai comment des fouilles entreprises sur nos parcelles ont permis de révéler des traces de vignes antiques. Précieusement conservé dans un dolium en terre cuite (et en barrique dès le premier siècle avant JC), ce vin est dégusté « à la grecque », avec toute la vaisselle en argile (amphore, carafe et coupe) qu’exigent les arts de la table antiques. On se rend compte en somme combien notre style de vie hédoniste ressemble à celui de nos ancêtres.

Dolia, amphore, carafes et coupes: les Volques savaient mettre leur vin en valeur!

Dolia, amphore, carafes et coupes: les Volques savaient mettre leur vin en valeur!

Plus tard avec les Romains et leurs routes marchandes, cette tradition du vin se développera par le biais du commerce, mû par la qualité des terroirs et entretenu au Moyen-Âge par les puissantes abbayes. Selon les registres du Palais des Papes à Avignon, la zone où s’étend  aujourd’hui notre appellation approvisionnait la table des Papes qui y résidaient. Reconnu comme un des grands connaisseurs en vin de son époque, Thomas Jefferson avait goûté lors de ses voyages dans le Sud de la France en 1787 un vin dont il avait longtemps gardé le souvenir et importé aux Etats-Unis une fois à la retraite. Ce vin provenait des alentours de Nîmes.

2500 ans plus tard, nous continuons à prendre soin de chaque vigne et à célèbrer le vin qu’elle nous donne!

2500 ans plus tard, nous continuons à prendre soin de chaque vigne et à célèbrer le vin qu’elle nous donne!

Tant et si bien qu’au fil des siècles la viticulture perdurera sur les terrasses nîmoises. 2500 ans de tradition du vin sur les mêmes sols, sous les bons auspices des dieux païens, grecs, romains puis chrétien ! Peut-on dire des Costières de Nîmes qu’elles sont le plus ancien vignoble vivant de France ? Je préfère laisser cette question aux historiens. C’est en tout cas une vieille histoire d’amour entre une terre, ses hommes et son vin, qui perdure aujourd’hui.

  • Chemin des Canaux
  • 30132 Caissargues
  • France
  • Tel: +33 4 66 38 44 30
  • Email:

Pour visiter notre site, vous devez être en âge de consommer de l'alcool selon la législation en vigueur dans votre pays.